logo vichy-guide
fond menu
titre Vichy-Guide

Les PASTILLES… un peu d' histoire

Pour la joie des gourmands, nombreuses sont, en France, les villes où une production locale de fruits, d'amandes ou de noix à pu trouver, par le talent de pâtissiers ou confiseurs, une préparation qui les sublime tout en les conservant bien, et qui a tant plu qu'elle devenue tradition.

A Vichy, bien sûr, ce sont les eaux des SOURCES , chargées de sels minèraux aux bénéfiques propriètés, qui ont stimulé la créativité des confiseurs…

C'est vers 1825 qu'apparait la base de la "pastille de Vichy", Monsieur LUCAS Médecin-Inspecteur ayant accordé à Monsieur Darcet chimiste, d'extraire la soude des eaux de Vichy qui sont alors exploitées en régie directe par l'Etat, il devenait possible d'isoler et concentrer les principes actifs des célèbres eaux… et d'en faire des pastilles dont la vocation première est médicamenteuse, rappelons-le.Un produit nouveau et plein d'avenir est né : En 1855, construction d'une pastillerie à Vichy, près des Célestins et un an plus tard, en 1856,première fabrication de pastilles de forme octogonale, désormais caractéristique. A l'époque et pour longtemps encore, les pastilles sont vendues à Vichy seulement et en pharmacies, comme médicament. En 1862 un décret impérial consacre la pastille de Vichy comme produit original et, d'autre part, la Compagnie Fermière de l'Etablissement Thermal de Vichy apparait… C'est elle qui gèrera, depuis lors, l'activité thermale de la station. En 1914 le Syndicat des Pharmaciens intente un procés à une socièté de confiserie qui souhaite vendre librement les pastilles… et le perd. La brêche est ouverte, qui fera le bonheur de nombreux confiseurs locaux, dans l'euphorie de la prosperité de la Reine des Villes d'eau.

Après 1945 et jusqu'en 1960, une dizaine de fabricants diffusent encore la blanche pastille, dont Vichy-Central, Vichy-Etat et Vichy-Lardy, les trois principaux. En 1948, premiers essais de fabrication de pastilles comprimées, procèdé plus rapide, opérationnel dès 1954 et qui contibuera à faire évoluer la profession en accèlerant son industrialisation. En 1966, le groupe Perrier ayant acquis la Compagnie Fermère, participera donc aussi à cette activité de confiserie et jouera la carte de la concentration. Accélèré par quelques disparitions, le nombre des confiseurs-pastilleurs va diminuer progressivement pour n'être plus aujourd'hui que de deux, les Ets MOINETet la S.N.P.V., que nous vous présentons en annexe, car ils illustrent deux destins d'entreprise… sur fond d'arôme de menthe.

Aujourd'hui la "Pastille de Vichy" est devenue une confiserie célèbre à laquelle ses propriétès confèrent une respectabilité qui la classe à part et font d'elle une référence culturelle, un must du "typiquement français".
Depuis 1990 et pour s'adapter aux valeurs nouvelles, elle existe aussi en version "sans sucre".

Au fil du temps, la FABRICATION a évolué, pour devenir industrielle. Leur conditionnement, l'emballage, a adopté de nombreux avatars, évoluant avec les techniques et les matériaux. Le carton et le papier ont définitivement cèdé une part de la place au plastique moulé, thermoformé ou en film plié-scellé et le métal des boîtes n'est plus un simple fer-blanc plié à angle-droit et peint, mais subit des traitements qui en garantissent l'aspect et la durabilité.

Les photographies ci-contre montrent quelques étapes de cette évolution - qui fut d'abord celle des marques, des formes et des couleurs - qui fait aujourd'hui le bonheur des collectionneurs. L.C.

( Nous remercions Monsieur SALLET, pharmacien à Vichy, pour l'aide amicale qu'il nous a apporté dans la réalisation des photographies de cette page. )
boîte de pastilles Vichy, ancienne en carton
boîte ancienne de pastilles Vichy-Etat
boîte Vichy-Etoile en métal
boîte Vichy-Central en métal
boîte Vichy-Prunelle en métal
boîte Vichy-Etat en métal
Logo Sté MOINET logo SNPV

separateur2
marquage de sentier de Grande Randonné Randonner
dans la
région...






Google