logo vichy-guide
fond menu
titre Vichy-Guide

PASTILLES de VICHY: Fabrication

En 1954, le petit monde de la pastillerie vichyssoise voyait, à la fabrique de la Compagnie Fermière installée alors au 128, boulevard de l'Hôpital, franchir un seuil technologique qui accèlererait aussi sa concentration…Après 6 années de recherche et mise-au-point, commença la production de pastilles à l'aide de comprimeuses, un procèdé permettant de mieux automatiser et accèlerer la fabrication : Le formage des pastilles ne se fait plus par moulage comme aux premiers temps (XIXème siècle) ni même par découpe dans des plaques de pâte molle ensuite durcie par sêchage en étuve (procèdé étalé dans le temps et l'espace et donc lourd à gérer et éventuellement dommageable à la partie la plus volatile des arômes contenus dans les pastilles)… La compression forme la pastille instantanément et permet un conditionnement rapide… Incontournable !

Les pastilles contiennent beaucoup de sucre et un arôme (Pour 90% des ventes il s'agit de de menthe; l'anis et le citron, eux aussi utilisés depuis longtemps, n'ayant jamais réussi à en briser la suprématie) mais aussi quelquechose de typiquement vichyssois, qui justifie l'appellation et donne des propriètés digestives et toniques : Les sels minéraux extraits d'eau de source de Vichy ou de son bassin. Ainsi la fabrication fait-elle d'abord appel à une évaporation, afin d'isoler et recueillir les 5 à 7 grammes de sels contenus -en moyenne- dans cette eau : 90 % de carbonate de soude et, pour le reste, des sels de calcium et de magnésium et des oligo-éléments. Les pastilles de confiserie incorporent chacune 2,5 grammes de ces sels. Les pastilles vendues en pharmacie en contiennent davantage et leur consommation est à but curatif.

La fabrication consiste à unir durablement ces sels naturels au sucre glace. Un liant et nécéssaire et la bonne répartition de ces éléments entre eux est primordiale. D'où le rôle important des mélangeurs lors de l'incorporation progressive des composants, avec hygromètrie contôlée. Ce mélange passe de l'état de poudre fine à celui de granulés, impregnés d'arômes et d'une substance facilitant le démoulage de pastilles si riches en sucre… Sous l'action de la comprimeuse et des 6 tonnes/cm2 qu'elle impose au mélange, apparaissent enfin ces petits blocs d'un profil octogonal et d'une taille agréable en bouche, les pastilles.

La compression étant un phénomène thermogène, les pastilles sortent chaudes des moules et doivent franchir un parcours où se succèdent tapis roulants et trémies pour atteindre à rythme constant les doseuses qui les répartissent entre les boîtes et sachets qui les protègeront et nous convaincront de ne pas en reporter l'achat… L.C.

Comprimeuse

Trémie


separateur2
marquage de sentier de Grande Randonné Randonner
dans la
région...






Google